les salésiens de Don Bosco de la province d'Afrique centrale pleure un de leur, le Père Johan Everaert, décès survenu le dimanche 17 janvier 2021 à 1h30 à la polyclinique Afia Don Bosco. désormais son corps repose au cymetière de la Kafubu depuis le mardi 19 janvier 2021. témoignage d'un ancien élève d'Imara : Ce prêtre nous avait donné cours quand nous étions de jeunes élèves au collège Saint François de Sales en première année du cycle d'orientation. Nous reconnaissons son apport quant à notre formation en musique et en anglais. Nous nous souviendrons toujours de ses multiples visites dans notre famille vivant alors au quartier industriel. Chez-nous, il se permettait de manger avec nous les sonso mani : l'apostolat de proximité était son principal atout. Requiescat in pace pater Joanne Tous les élèves le considéraient comme un grand prestidigitateur...


Du 14 au 17 janvier 2021 a eu lieu à Ima Kafu la session d'initiatique de nouvaux dirigeants Kiro et la mise à niveau des anciens. 216 dirigeants ont répondus présents à cette session malgré la peur d'une échecs à causes de moments que passent la ville de Lubumbashi (Confinement et couvre feu) que les jeunes n'allaient pas répondre au rendez-vous. les dirigeants kiro ont participé activement à cette session tout en promettant une bonne restitution de leur part dans leurs groupes respectifs.


Il s’est tenu en date du jeudi 10 au vendredi 11 Décembre 2020, la réunion des Directeurs de la zone RDC - EST. Et c’est la communauté Don Bosco Ngangi qui a eu à abriter ces assises. Les communautés furent valablement représentées comme prévu : Uvira, Bukavu, et celles de  Goma : ITIG, et Ngangi. A ces communautés érigées canoniquement se sont ajoutées par invitation, les présences, (in Caricato) : Nyakadaka et Shasha. Au cours de ces assises, plusieurs questions relatives au fonctionnement et au rayonnement des œuvres de la Province ont été étudiées…

L’après-midi du vendredi 11 était également consacrée à l’assemblée des confrères au tour du Supérieur Provincial, au cours de laquelle plusieurs confrères œuvrant dans la ville volcanique ont pris part. Une seule question était centrale : la restitution du Chapitre Général 28è reposée sur huit points à savoir : 1. SALÉSIEN DE DON BOSCO POUR TOUJOURS. Un sexennat pour grandir dans l’identité salésienne. ; 2. Dans une congrégation où nous sommes invités par le « DA MAHI ANIMAS, CAETERA TOLLE ; 3. À vivre le « SACREMENT SALESIEN DE LA PRESENCE. » ; 4. La formation pour être SALESIENS PASTEURS AUJOURD’HUI. ; 5. PRIORITE ABSOLUE pour les jeunes, les plus pauvres et les plus abandonnés et sans défense. ; 6. AVEC LES LAICS DANS LA MISSION ET DANS LA FORMATION. La force charismatique qui nous est offerte par les laïcs et par la Famille Salésienne. ; 7. C’EST L’HEURE D’UNE PLUS GRANDE GENEROSITE DANS LA CONGREGATION. Une Congrégation universelle et missionnaire ; 8. En accompagnement les jeunes vers un FUTUR DURABLE.

Après l’exposé du Père Provincial, quelques questions jaillirent de la part des confrères puis quelques nouvelles de la Province enfin s’en suivirent la prière de clôture, la photo de famille et un verre fraternel au sein de la communauté de Ngangi.


Samedi 12/12/2020.La solennité de l’Immaculée conception de Marie a été célébrée avec faste au Centre des jeunes Don Bosco Ngangi.
Tout a commencé par la célébration eucharistique qui a réuni à la salle AMANI les milliers des jeunes-élèves des écoles de Don Bosco Ngangi et leurs éducateurs. 
L’officiant du jour, le Révérend Père Albert KABUGE, Provincial de l’AFC Maria Assunta, a fait savoir que cette célébration eucharistique, à l’honneur de l’Immaculée conception de Marie, consacre le cheminement vers la commémoration de 40 ans de la présence salésienne à Goma. 
Les Pères Jean-Pierre Muhima, Césaire Ilowa et le Diacre Pio Makano, SdB, ont concélébré à cette eucharistie. 
Dans son homélie,le Père Provincial a fait savoir aux jeunes que Marie est notre modèle de chaque jour. 
En outre, il a axé son sermon sur l’anecdote de la vie de Adam et Ève au sein du jardin d’Eden  où l’un l’autre n’ont pas su assumer la responsabilité du péché commis. Interpelé par Dieu, Adam a accusé Ève qui, à son tour a incriminé le serpent de l’avoir trompée. Le Père Albert a profité de cette anecdote pour inviter tout le monde au sens de responsabilité. « Nous devons prendre nos responsabilités et non déverser nos fautes aux autres », a-t-il dit. 
Il a, par la même occasion, appelé les jeunes à avoir foi en Dieu comme Marie qui, étant Vierge, a cru et a donné naissance au Sauveur de l’humanité, Jésus Christ.
Parlant de la date du 8 décembre, date de la solennité de Marie immaculée, le Père Provincial a dit que c’est une date particulière pour les SdB car c’est en cette date, le 8/12/1841, que Don Bosco a commencé son œuvre avec le jeune Barthélemy Garelli. Ainsi, il a rappelé, de passage, la mission, le devoir d’état des Salésiens de Don Bosco qui est de s’occuper des jeunes surtout les plus vulnérables. 

Après la célébration eucharistique, deux matchs de football ont retenu l’attention des spectateurs. Les élèves de l’Institut Don Bosco Ngangi face à leurs professeurs. Du côté des écoles primaires, un face à face entre les E.P 1 Don Bosco et E.P 2 Don Bosco.