Visite canonique à Uvira

écrit par la communaute Uvira, Le 16/03/2019 à 07h04.

Toute la famille salésienne de la nouvelle ville d’Uvira a eu la joie d’accueillir le Provincial de l’AFC, le Père Albert KABUGE KITUNGWA. Arrivé depuis le dimanche ans la soirée en provenance de la Tanzanie, il a été accueilli par les confrères à la communauté de Don Bosco Uvira. Dans son programme, le Père Provincial devait d’abord écouter les confrères puis suite les différents membres de la famille salésienne, les collaborateurs et les jeunes. La journée du mercredi des cendres, une messe a été dite sous la présidence du Père Provincial à l’Institut Mwanga. Il a invité élèves et professeurs à prendre conscience qu’ils peuvent aussi être saint en remplissant correctement les tâches quotidiennes. Après la messe, Le provincial s’est entretenu avec le conseil de gestion de l’école puis le gouvernement des élèves. Il a ponctué sa visite à Mwanga par un mot de midi aux élèves du cycle d’orientation. Le Jeudi matin, le Père Provincial s’est entretenu avec les éducateurs du centre professionnel Dominique Savio, les encourageant à coopérer à la mission dans l’éducation des jeunes. Dans la soirée, c’était le tour des responsables des groupes et mouvements de tous les secteurs. Avant un partage fraternel sur les réalités de la mission, le Père Provincial a rappelé l’objectif premier de la mission salésienne : « Avoir des bons chrétiens et d’honnêtes citoyens ».


Un homme résistant mais fragilisé par les circonstances de la vie... Père Patrick Lunda, nous l avons croisé à Imara secondaire et Patro, les jeunes l appelaient Mr l'abbé Yewe, il a été avec nous à Kansas, en stage, en théologie,...Nous l avons croisé au pre-noviciat à la CDJ, comme un Kadhafi il faisait le tronçon Kasenga-Lubumbashi. Il a donné un coup de main au Colle Don Bosco...dans le Projet Europe. Et ce jour sur la plage de Genova, quelque chose se passa et cela changera bcp le rythme de sa vie. La grâce de Dieu lui permit de se réveiller et de poursuivre son travail...Repose


Mercredi des cendres à Uvira

écrit par la communaute Uvira, Le 07/03/2019 à 01h44.

Ce Mercredi 06 mars 2019 à l'institut Mwanga d'Uvira a eu lieu la Messe du mercredi de cendres, messe présidée par le P. Albert Kabuge, provincial. C'était une bonne occasion de conversion et d’un bon début du temps de carême pour les élèves et collaborateurs. Un moment de grâce dans le dialogue avec les élèves. Se tournant vers le confrères, le provincial a montré que : « Le Carême salésien est chercher à nous priver de beaucoup de choses pour marquer notre présence forte parmi les jeunes » Ainsi la mission continue....


La mission en petita

écrit par la communaute Uvira, Le 05/03/2019 à 11h46.

[p]Après le curatorium en Tanzanie, le P. Albert est à Uvira pour soutenir ses confrères et les jeunes en Visite canonique. « Le Provincial aura soin d’avoir de fréquentes recontres personnelles avec ses confrères, en esprit de service et de communion fraternelle ». [g]Const. 146[/g][/p] [p]Uvira est une ville, une collectivité-chefferie et un territoire de la province du Sud-Kivu en République démocratique du Congo. Elle est le chef-lieu de la chefferie-collectivité du peuple Bavira, ayant pour chef coutumier Mwami Lenge III, en même temps le chef-lieu du territoire portant le même nom. Elle est parmi les 9 villes socio-économiques principales de la République Démocratique du Congo.[/p][p]Elle est constituée de 14 quartiers qui forment la cité d'Uvira. Elle a un port important, Kalundu, qui relie Uvira à la ville de Kalemie, au Nord de la province du Katanga et la ville de Kigoma en Tanzanie. La ville est à 120 km de Bukavu, la capitale du Sud-Kivu, 88 km de la ville de Baraka dans le territoire de Fizi et 26.5 km de la ville de Bujumbura, la capitale du Burundi, elle est considérée comme un prolongement de la ville de Bujumbura de par sa proximité avec cette dernière. Les salésiens de Don Bosco sont à l'Institut Mwanga d'Uvira, qui est un établissement d'études secondaires (humanités) de la province du Sud-Kivu en République démocratique du Congo, basé à Uvira. L'institut a trois sections d'études secondaires (humanités) : • la section scientifique (Mathématiques-Physique) ; • la section commerciale & administrative ; • la section littéraire. [/p][p]A Uvira, le moyen de transport en commun est la fameuse moto à trois pneus ‘Petita’. Tel est le moyen qu’utilise les confrères pour se déplacer[/p] [p]la mission continue …[/p]


Le lundi, 25 février 2019, la province salésienne d’Afrique Centrale « Maria Assunta » a organisé, par l’initiative du supérieur provincial et de son conseil, une deuxième assemblée des confrères dans l’Aula magna du Theologicum saint François de Sales. En effet, c’est sous le coup de 15h 00’ que cette les participants se sont installés pour le début de la rencontre. Se sont les novices et les confrères qui habitent les communautés de Lubumbashi qui sont venus nombreux répondre à l’invitation provinciale. Au programme, quelques conférences ont été prévues pour la mise à jour des confrères ; à vrai dire, une formation permanente. Sous la modération du père Dieudonné Besa, les confrères du Theologicum sont montés sur l’esplanade de leur grande salle pour plonger l’assemblée dans la prière. Par la suite, le provincial et tout son conseil ont pris place avant que le père Prosper Paluku, directeur du Theologicum, ne prenne la parole pour un mot de bienvenu. Après celui-ci, le père Albert Kabuge, provincial, a eu le temps d’éclairer l’assemblée sur le bien-fondé d’une telle rencontre. Il a donné, par la même occasion, les brèves informations sur les deux curatoria (Kansebula et Theologicum) qui venaient de prendre fin, sans oublier l’imminente arrivée du Recteur majeur dans la province. Les yeux braqués vers le podium et les oreilles attentives, les confrères ont suivi tour à tour, le père Jean-Luc Vande Kerkhove, vicaire provincial, le père Patrick Mpama, canoniste et le père Edouard Kinsamba, économe provincial. Premier sur la liste des conférenciers, le père Jean-Luc a fait le compte rendu de la rencontre de Kigali sur « la discipline religieuse », en qualité aussi de responsable de cette discipline dans la province. Après lui, l’ambon a été cédé au père Patrick Mpama qui a instruit les fils de Don Bosco de l’AFC sur « les procédures dans la congrégation en cas d’instruction ». Sans tarder, la situation de l’économat provincial a été faite par le responsable de cette structure, le père Edouard. Au bout de ces exposées, toujours sous la modération du DG de Kansebula, père Besa, quelques questions posées sur la matière du jour et sur d’autres sujets de la province, les conférenciers, le provincial et son conseil bien assis en face des autres confrères ont pu répondre pour éclairer, modifier certains points de vue. Ainsi prenait fin la rencontre par le dernier mot du supérieur provincial, le père Albert, qui enchainait avec la prière finale. Autour de 18h, sur le terrain de basketball de la maison du Theologicum, un verre de fraternité a de nouveau réuni tous les confrères. A tour de rôle, Theologicum se vidait pour ne laisser place qu’aux résidents. A quand la prochaine rencontre provinciale ? Est-ce le chapitre provincial 20 ? Martin Cléophas KAMBALENGA, sdb.