[p] Il y a pratiquement 25 ans que le cercle missionnaire naissait dans la Province salésienne d’Afrique Centrale (AFC) alors que les fils et filles de Don Bosco existaient depuis des lustres au Congo. Ce regroupement réunit dès ces premiers matins les jeunes écoliers et écolières sous la houlette des fils de Don Bosco dont le Père Pierrot Gavioli et d’autres, généralement en formation. Pour mieux sceller cet événement, les jeunes missionnaires, répondants des différents cercles de Lubumbashi, se sont retrouvés au Collège Imara et au Lycée Tuendelee du 26 au 28 octobre, mois de la mission, en cette année 2018, dans le but de réfléchir, d’orienter et de prendre les résolutions pour la suite heureuse de leur regroupement. Ainsi, 5 membres par cercle missionnaire ont rehaussé de leur présence aux assises du congrès de 25 ans sous le thème : « La première annonce aujourd’hui », tel que suggéré par le Dicastère salésien de Mission. [/p][p]Dès le vendredi 26 soir, les jeunes témoins de cet événement ont eu la messe d’ouverture et le lancement des assises, dans la Chapelle Regina Mundi du Collège Imara. Celle-ci était lue par leur aumônier, le père Donatien Mambepa. Au deuxième jour, le samedi 27, le congrès proprement dit a ouvert ses portes avec le premier atelier sur le volontariat missionnaire, suivi d’une conférence participative sur « La première annonce aujourd’hui », thème développé par la sœur Solange Musonge, Fille de Marie Auxiliatrice et aumônière du cercle missionnaire. Par la suite, les différents ateliers sur la vie du cercle missionnaire ont eu à se succéder avant et après-midi. Au bout de ces ateliers, quelques résolutions qui paraitront dans le feuillet missionnaire ont été retenues. Dimanche 28, tous les autres missionnaires ont rejoint en masse les congressistes sous le préau du Collège Imara afin de célébrer les 25 ans. La messe a été dite par le père Albert Kitungwa Kabuge, Provincial des salésiens de Don Bosco et à laquelle les pères Pierre Maibwe, Donatien Mambepa, Pierrot Gavioli, André Kazembe et Paulin Kayumba ont concélébré et à le diacre Dieudonné Sande a servi. Durant celle-ci, la nouvelle équipe de direction du cercle missionnaire a été présentée et envoyée en mission pour 2 ans. De même, la parole a été accordée au père Pierrot Gavioli qui a retracé laconiquement le point zéro du cercle missionnaire en AFC ainsi que le contexte dans lequel ce regroupement a placé ses premières pierres de fondation. A la fin de la célébration, sous le même préau, un repas fraternel a été partagé par tous les missionnaires présents ainsi que quelques créativités missionnaires qui ont détendu les uns les autres jusqu’à l’heure de se dire joyeusement au revoir ! Que vive la mission dans l’Eglise ! Que vive le cercle missionnaire en AFC ! Martin Cléophas Kambalenga, sdb. [/p]


Adieu père Nestor CULU LENGE !

écrit par la communaute Mokambo, Le 28/11/2018 à 08h53.

[p]Il est des personnes qui meurent et l’histoire en parle moins. Oui, certainement parce que leur vie avec les autres a été moins brillante ou encore que la réticence dans la cité a précipité cette défaillance dans l’aptitude à se souvenir d’elles; il y a d’autres, par contre, la simple annonce de leur décès est comparable à un couteau qui tranche un corps et dont la douleur demeure pour longtemps. Dans ce dernier groupe, nous y mettons le père Nestor CULU que nous louerons désormais sur les épitaphes : « Petit est ce tombeau mais au ciel va sa gloire », disait Thalès. Oui, il est désormais « feu père Nestor !» Venu au monde en octobre 1952 à Sakania, le père Nestor Culu a laissé ce même monde à Lubumbashi en octobre 2018 (jeudi 25) à 66 ans après un moment d’hospitalisation à la polyclinique Afya Don Bosco alors que des jours assez nombreux que lui compta la maladie ne l’ont pas laissé achever ses différents projets. Salésien joyeux, sportif, naturellement ami des jeunes et un enseignant de qualité (ceux qui l’ont auditionné dans les auditoires en disent mieux). Après ses études gréco-latines au petit séminaire de Kambikila, dirigé par les salésiens, Nestor Culu Lenge s’engagea dans la vie salésienne. Il fit ses études philosophiques au Grand séminaire de Lubumbashi en étant à la cité des jeunes. Par la suite, il se rendra au Rwanda pour la théologie, où il reçut le ministère diaconal avant d’être ordonné prêtre à Sakania. Comme prêtre, le père Nestor était qualifié en sciences de l’éduction à l’Université Pontificale salésienne de Rome (UPS). Il a travaillé pour les chrétiens mais surtout les jeunes du Cameroun, de la Maison des jeunes Ruashi, du collège Ima-Kafubu, d’Imara, de TabaCongo, de Goma, de Kasenga, de Kipushya et pour les confrères de Kansebula où il fut préfet et professeur à l’Institut de Philosophie Saint Jean Bosco. [/p][p]Partout où il est passé, la joie avec tous l’a caractérisé. Il suffit d’avoir été à la messe de requiem pour voir la multitude qui a accourue pour dire un dernier adieu au père Nestor. Dans la Chapelle Regina Mundi du Collège Imara remplie des amis, frères et membres de la famille salésienne, le père Albert Kabuge Kitungwa, le provincial des salésiens de Don Bosco d’Afrique Centrale a présidé l’Eucharistie d’adieu, en présence de Mgr Gaston Ruvezi, évêque de Sakania-Kipushi, 68 prêtres ont concélébré et 7 diacres ont servi. Après cette messe circonstancielle, le père Nestor a été conduit et mis en terre au cimetière salésien de la Kafubu où son corps repose désormais. [/p] [p]Père Nestor, nous avons aimé parcourir encore le chemin à tes côtés. Après avoir goûté au charme de la salésianité, nous voulions encore un peu plus ! Il a décidé autrement, ce Dieu miséricordieux, Lui que tu as servi et pour qui tu as sanctifié le peuple. Si ton cœur s’est éteint, dans le nôtre, tu vis ! Paix à ton âme! Martin Cléophas Kambalenga, sdb. [/p]


[p]En date du 01/11 au 03/11/2018, a eu lieu une session de formation organisée par la pastorale salésienne des jeunes à l'intention des confrères impliqués directement dans cette dernière sur l'élaboration du PEPS. Au menu était prévu le mot du père provincial à l'arrivée, puis le début des travaux qui ont pris fin ce samedi par la messe d'envoie en mission célébrée par le père vicaire provincial. Évariste Mbula, Sdb [/p]


[p]dimanche 4 novembre 2018, dimanche où l’Église catholique du Congo célèbre la fête de tous saints, la famille salésienne de la province d’Afrique centrale s’est trouvé au théologicum pour une récollection sur le thème : « La Famille salésienne jette regard sur l’humanisme des jeunes ». Tout a commencé par la prière d’ouverture dite par les filles de marie Auxiliatrice, suivie d’une conférence sur le thème repris en marge accompagné d’une procession de la salle vers la grotte, procession animée par un chapelet. La journée s’est clôturée par la messe dite le vicaire provincial de salésien de Don bosco, Père Jean Luc. [/p]


DIPLOME D EXCELLENCE POUR BAKANJA VILLE

écrit par la communaute Bakanja-Magone, Le 28/11/2018 à 08h37.

[p]C’est une surprise pour les Œuvres Maman Marguerite (OMM) d’être joyeux de l’obtention, ce soir du 09/11/2018, du DIPLOME D EXCELLENCE ET LE TROPHEE décernés à la Maison Bakanja –Ville pour l’encadrement et la prise en charge des enfants en rupture familiale dans la province du Haut Katanga. Ce prix que l’association KATANGA AWARDS a donné serait méritoire pendant plus de 21 ans que la maison se préoccupe jusqu'à ce jour de l’avenir des enfants de la rue. [/p]