C’est en date du 14/11/2019 et à 07h 15’ précisément que la communauté du noviciat Bienheureux Artemide Zatti a reçu le Régional de l’Afrique Madagascar, le Révérend Père Amerigo. Accueillit par un chant  invitant à la fraternité, les confères et novices de ladite communauté ont manifesté leur joie d’accueillir un père, frère et ami dans le mot de  bienvenue prononcé par le Directeur de la communauté. 

         Sans tarder, déposant  son carquois le Père Régional a rendu grâce à Dieu d’être parmi les sien en présidant l’eucharistie ; messe à laquelle participera les jeunes du centre. Et, dans son mot de la fin, l’hôte a exprimé sa joie de dire la messe d’abord pour les jeunes qui sont la joie de vivre du salésien. A-t-il invité ces  derniers à demander chaque jour la sagesse de Dieu pour vivre en bon chrétiens et honnêtes citoyens.

         Comme si c’était insuffisant, il a tenu son premier du matin aux jeunes et éducateurs réunis. S’en est suivi les colloques avec les confrères  en communauté, les novices, les enseignants de l’école primaire et ceux du centre professionnel, la paroisse notre Dame Des  Pauvres, pour ne citer que cela. Et le samedi 16 novembre, il a remis aux 18 novices les croix et constitutions salésiennes au cours de la célébration Eucharistique qu’il présidera lui –même. Dans son homélie, le Célébrant du jour a insisté sur le sens de la croix qui invites le novices et tout religieux à vivre l’obéissance dans la liberté vraie, l’amour vrai, la charité vraie. La croix qui autrefois était humiliation  autrefois devient un moyen  de  la rencontre avec ceux qui souffrent et qui ont plus besoin de notre aide, notre assistance. Portant la croix, les novices doivent suivre le Christ sur les traces de Don Bosco a-t ’-il ajouté.  Il rappellera aux novices que la vie religieuse est belle mais engageante et, les constitutions ne sont pas un trésor qu’il faut cacher plutôt qu’un  vade-mecum.  Et, après la messe, une soirée sabbatique fut organisée quand à ce. Nous notons la présence pour cette cérémonie. Commencée  le jeudi à 07h, la visite extraordinaire a pris fin en date du 18/11/2019.


C’était à 12h30, le vendredi 08 novembre 2019, dans la Grande salle de l’ESIS, devant une assemblée d’étudiants et professeurs, que le Directeur Général de l’ESIS, le Professeur Jacky MPUNGU, a lancé officiellement les activités du groupe ESIS-ECOLOGIE. Il était entouré de Monsieur Patrick KASONGA et du Père Isaac KAMIBA sdb, respectivement Secrétaire Général Académique et Secrétaire Général Administratif de l’ESIS.  Aussi, la présence de Monsieur Rémy, coordonnateur du projet ACTEC à Lubumbashi et partenaire du groupe ESIS-ECOLOGIE était bien remarquable. 

Ce lancement officiel a été précédé d’une conférence animée par le Secrétaire Général Administratif sous le thème « l’ESIS au service de la protection et de renouveau de l’environnement ». Partant de l’encyclique du Pape François « Laudato si », cette conférence avait pour but d’expliciter le concept « écologie », de prouver son importance dans la vie des hommes, et d’établir le lien qui peut exister entrer les sciences informatiques et la question de la protection de l’environnement. 

En outre, une brève présentation du groupe ESIS-ECOLOGIE, de ses objectifs et de ses activités pour l’année académique 2019-2020 était plus que nécessaire. Cette présentation a été fait par l’étudiant Albert ANDEMIR’IRENGE GUBANJA sj, alors président du groupe ESIS-ECOLOGIE. 

Avec une organisation réussie du Para-académique, Monsieur Ferdinand, une modération impeccable du président du bureau des étudiants, l’étudiant Japhet, et l’accompagnement sans encombre de la Radio Don Bosco de Lubumbashi, la cérémonie a pris fin à 13h20.

Sûrement, cette description événementielle laisse une question importante : qu’est-ce que le Groupe ESIS-ECOLOGIE ? 

Le groupe ESIS-ECOLOGIE est un groupe sans but lucratif, formé d’étudiant et professeurs de l’Ecole Supérieure d’Informatique Salama (ESIS), créé pour répondre à un besoin urgent. En effet, face à la crise environnementale actuelle, notre monde, notre pays, notre ville de Lubumbashi et nous-mêmes (étudiants et professeurs de l’ESIS) avons besoin d’une « conversion écologique ». C’est une conversion qui demande une implication significative de tout le monde. Dans cette perspective, le groupe s’est fondé sur trois principes écologiques fondamentaux qui sont alors ses objectifs génériques : 

a)    L’écologie est un mode de vie

De manière générale, l’écologie est une façon de vivre et non une façon de voir le monde. A ce titre, « accomplir le devoir de sauvegarder l’environnement par les petites actions quotidiennes est très noble, et il est important que l’éducation soit capable de les susciter jusqu’à en faire un style de vie » : vivre en home raisonnable et écologique en tout temps, en tout lieu et en toute circonstance.

b)    L’Ecologie est une action pour sauver l’humanité. 

La question est : vu le déséquilibre surprenant de la planète aujourd’hui, que deviendra l’humanité d’ici dix, vingt, cinquante, cent ans ? Du point de vue écologique, cette question est d’une teneur poignante. Il est urgent que toutes les personnes de bonne volonté, voire tous les étudiants que nous sommes, passent à l’action. 

c)     L’écologie est une invitation à prendre soin de notre « maison commune » la TERRE.

Vivant dans un environnement bien précis, il nous faut en prendre soin en tant que notre « maison commune ». C’est cela qui explique notre lutte et notre détermination contre l’insalubrité dans nos milieux de vie et la destruction de l’environnement sous toutes ses formes. Il s’agit en quelque sorte d’inverser la donne et de nous aider à poser nos actions en connaissances des causes. Le moment est venu de nous comporter en « véritables et honnêtes gardiens de notre Terre Mère.

Outre ces trois principes directeurs, le Groupe ESIS-ECOLOGIE, s’est proposé d’adopter comme objectifs opérationnels les points suivants :

-       Éradiquer l’insalubrité en milieux scolaires et estudiantins : assainissement premièrement à l’ESIS et l’ITS (Institut Technique Salama), et ensuite dans les autres institutions ;

-       Amener les membres du groupe, les étudiants et les élèves à lutter contre l’insalubrité (avec les maladies qui en découlent) dans leurs milieux de vie ;

-       Conduire les élèves et les étudiants à comprendre et à maitriser les concepts liés à l’écologie et saisir son indispensabilité pour notre époque ;

-       Promouvoir un esprit écologique dans le quotidien de tous les membres du groupe, et par eux, de toutes les personnes qu’ils rencontrent ;

-       Prendre soin de l’environnement et, partant, lutter contre les antivaleurs ;

-       Eduquer à la propreté.

Pour espérer atteindre ces objectifs ci-haut cités, le groupe ESIS-ECOLOGIE compte partir de stratégies suivantes :

-       Sensibilisation : conférences, formations, moyens de communications (magazine, audiovisuel, sites web, et autres formes possibles)

-       Organisation d’activités de ramassage des déchets nocifs à l’environnement et à la vie humaine : sachets, plastiques, verres, métaux, etc.

-       Reboisement : indispensable pour lutter contre la pollution

-       Recyclages des déchets non dégradables (en cours d’étude).


C’est le dimanche de la toussaint, le 03 Novembre 2019, que les ADS (Amis de Dominique SAVIO) et les ADLVI (Amis de Laura VICUNIA) se sont retrouvés à la paroisse Sainte Barbe de KIPUSHI pour le lancement de leurs activités pour l’année 2019-2020. 

Avec une bonne participation des jeunes venus de LUBUMBASHI et de KIPUSHI, la journée a commencé par la prière d’ouverture et la présentation de différents groupes, suivie de l’exposé du thème de l’année : « ADS, Tu es membre du Corps du Christ et par ton engagement à la Sainteté soit prêt à édifier l’Eglise famille de Dieu » par le Diacre Fabrice PUBU. Un moment d’échange et des questions était au rendez-vous avant la messe présidée par l’aumônier des ADS, le Père Didier UMBI. 

Comme à la salésienne, la journée était couronnée non seulement par de belles séances récréatives au cours desquelles la joie était immense et manifeste dans les visages des jeunes, mais aussi par le mot du soir donné par la Sœur Sahara MULOMBELA.


La messe de ce Samedi 02 Octobre 2019 était consacrée à l'ouverture de l'année académique 2019- 2020 dans les institutions salésiennes  de formation supérieure à savoir L'ÉSIS, Ecole Supérieure d'Informatique Salama; ECOPO, École Supérieure de la Bonne Gouvernance Économique et Politique et  ISAMM Institut Supérieur des Arts et Métiers Marie Auxiliatrice. Le préau du collège Saint François de Sales était rempli par les étudiants de ses trois institutions de formation salésienne . La messe a été officiée par le père Albert Kitungwa, le provincial en AFC. Les trois  institutions étaient accompagnées par leurs comités de gestion.


Après quelques mois de formation, monsieur Joseph, un boulanger autrichien de l'entreprise " Cracket" une boulangerie se trouvant dans un projet soutenu par Caritas auprès des salésiens de Don Bosco est arrivé en RDC en Afc avec comme mission d'assurer une formation à 6 congolais dans le domaine de la boulangerie. Faire du bon pain, de qualité, ayant un bon goût et pouvant résister au temps. Étant à la fin de sa mission, il a été invité à la réunion au Bureau Salésien de Projet. Était également convié à la dite réunion, l'économe Provincial le père Édouard KINSABA. L'enjeu est de taille. Comment maintenant assurer la  continuité en assurant le service et surtout à commercialiser le pain au profit de toute la ville.