DON BOSCO DES JEUNES

écrit le Le 27/01/2020 à 01h18.

La Pastorale Salésienne des Jeunes dans la province salésienne en AFC a réuni les jeunes de différentes écoles, groupes et mouvements sous le préau du collège Saint François de Sales Imara pour la fête de Don Bosco des Jeunes de cette année ce Dimanche 26 Janvier 202O. La journée a commencé par la conférence tenue par le théologien Salésien de Don Bosco Nestor Madimwena. Ce Fils de Don Bosco a porté à la connaissance des jeunes le message de l’Etrenne du Recteur Majeur Don Angel Fernandez Artimé ainsi intitulé « Bons Chrétiens et Honnêtes Citoyens ». Il a invité les jeunes de la province à avoir la foi en Dieu. C’est la première des dispositions à prendre à tout prix, étant donné que ce qui nous unit c’est la foi en Jésus Christ de Nazareth ; et avoir l’habitude de lire la Parole de Dieu qui renferme les promesses et la puissance de Dieu. Ce Thème en cette année est une opportunité offerte aux jeunes à s’ouvrir assurément à la pratique de la lectio divina. Sans oublier bien entendu les personnes qui sont autour de nous et qui sont autant de canaux par lesquels Dieu peut passer. Elles peuvent être enfants, jeunes et vieux, de chez nous ou d’ailleurs. Le Salésien de Don Bosco est missionnaire par essence, pour cela les jeunes qu’ils encadrent doivent être ouverts aux autres dans la périphérie existentielle et géographique. Et c’est non sans être mu par le Recteur Majeur que Nestor a encouragé les jeunes à la culture de la rencontre avec les autres, nos frères…. Et même à s’engager dans la vie sociale. Il a fustigé le comportement des jeunes d’aujourd’hui qui veulent tout avoir sans le moindre effort de leur part et le plus souvent tout de suite. IL les a exhorté à avoir le courage de s’engager dans la politique puisque a-t- il dit c’est un domaine de l’ordre de la foi où les jeunes peuvent marquer l’histoire avec les valeurs sociales prônées par l’Eglise et la famille salésienne. Par ailleurs, ce pensionnaire du théologicum a ajouté dans cette optique et cela «de vive voix » l’engagement de ces jeunes dans le respect de l’environnement. La maison commune selon l’expression consacrée du Recteur Majeur Don Angel Fernandez Artime. C’est le propre d’un bon chrétien d’adopter des attitudes de respecter le bien commun et de se faire respecter en bannissant le mur de la corruption, une gangrène de rapide destruction qui a toujours joué un sale tour à la qualité de la compétence requise. La présence de Marie Auxiliatrice est d’un apport indémontrable. Le Recteur Majeur par la bouche du théologien Nestor Madimwena a signifié aux jeunes que la congrégation est mariale. Et marie Auxiliatrice est aussi dans la voie du salésien. David KABONGO