Le supérieur Régional pour l’Afrique et Madagascar le Père Americo Chaquisse est en visite extraordinaire du 17 aout au 27 novembre 2019 en République Démocratique du Congo. Le visiteur a été accueilli dans la partie Est du pays depuis du 2 au 20 Septembre. Bravant les menaces de la maladie à virus Ebola qui sévit au Kivu, il a sillonné ainsi collines et vallées pour réconforter ses confrères au nom du Recteur Majeur et pour tâter du doigt ce que le Seigneur réalise dans cette partie de la province salésienne Maria Assunta (AFC). De Bukavu, Nyakadaka, Uvira, Goma, jusqu’à Shasha, le Supérieur Régional pour chaque visite a rencontré les Salésiens et les différents membres de la famille Salésienne. « La visite extraordinaire est un moment de joie et de fête », aimait répéter le Père Régional. Partageant la vie des communautés, l'appartenance à une communauté mondiale s'est fait sentir. 

Dans son agenda, le Supérieur Régional a rendu visite aux différentes autorités ecclésiastiques du diocèse de Goma, de Bukavu et d’Uvira. 

Pour renforcer les sens d'appartenance à la famille salésienne, en date du 17 Septembre 2019, le Supérieur régional s'est entretenu avec les parents des confrères originaires de Goma. Après un moment de prière simple mais profonde avec les parents, Père Americo leur a présenté la figure de Don Bosco et sa mission. « Don Bosco a défendu la cause de jeunes pauvres pour leur donner voix dans la société et dans l'Église ; vous avez donné vos enfants à l'Église, sachez que quand un enfant part pour servir l'Église, le Seigneur prend sa place dans la famille », avait dit le Supérieur.  Sourire aux lèvres, les parents au nombre de 32 ont exprimé leur joie et remerciement pour cette rencontre en demandant au Supérieur de convier les salutations à leurs enfants œuvrant dans la vigne du Seigneur et dispersés ici et là.  

Animé d’un élan missionnaire et d’un esprit d’ouverture, le Régional a fait une visite de prospection à Rutshuru, à 70 km de la ville de Goma dans la Province du Nord Kivu où les Salésiens ne sont pas présents. Depuis 1994, le territoire de Rutshuru est le théâtre de plusieurs atrocités et conflits entre différents groupes de population locale.  Dans ce territoire de plus d'un demi-million de population, l'Église locale y développe un apostolat pour les pauvres et avec les pauvres.  Les groupes armés depuis plus de 25 ans y font la loi. Les jeunes représenteraient 70 % de la population. Depuis 2016, les Salésiens de Don Bosco y ont acquis un terrain de cinq hectares.  Il sied de préciser que ce territoire a été généreux pour les vocations salésiennes : Dix confrères Salésiens proviennent de cette zone. 

Les séquelles de la guerre restent palpables : à chaque 500 mètres, il y a une petite maison de fortune où les militaires de l'armée nationale assurent la sécurité. 

Rappelons que L'Est de la République Démocratique du Congo compte quatre communautés érigées canoniquement et trois autres présences qui ne sont pas encore canoniquement érigées. Trente Salésiens de Don Bosco sont au service de la jeunesse pauvre et abandonnée dans cette partie Est de la République Démocratique du Congo.  Plus de 8000 jeunes sont bénéficiaires du travail louable des Salésiens. Trente-neuf ans d'histoire, les fils de Don Bosco au cours des années ne cessent de partager leur expérience de la rencontre avec le Seigneur aux jeunes.